Sélectionner une page

Sept entreprises suisses ont été jusqu’ici affectées par la cyberattaque mondiale au rançongiciel, a indiqué mercredi à l’ats la Centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information (MELANI). Celle-ci précise être en train d’analyser le maliciel en cause.

Cyberattaque contenue

La cyberattaque mondiale au rançongiciel, démarrée en Ukraine et en Russie, semblait contenue mercredi après avoir touché des milliers d’ordinateurs. Elle a rappelé, un mois et demi après WannaCry, la menace de telles attaques sur des infrastructures critiques.

Si l’ampleur des dégâts paraît minime par rapport aux centaines de milliers de victimes de WannaCry début mai, le virus, qui bloque des ordinateurs jusqu’au paiement d’une rançon de 300 dollars en monnaie virtuelle, a notamment affecté des bureaux de multinationales dans le monde entier.

Faille de Windows

Selon Microsoft, la vague d’attaques utilise notamment une faille de Windows pour laquelle le groupe avait déjà diffusé un correctif.